Les bienfaits du Qwan Ki Do

  • Les bienfaits
  • Les enfants
  • Les femmes
  • Le troisième âge
  • Auto-défense
Bénéfices de la pratique des Arts martiaux:

- L'autodiscipline
- Le conditionnement physique
- Évacuation du stress
- Confiance en soi
- Développement mental
- Coordination
- Augmenter la concentration
- Vigilance

Qwan-Ki-Do pour les enfants (de 5 à 13 ans)

La pratique raisonné du Qwan Ki Do favorise le développement harmonieux de tous les muscles et oriente l’enfant vers la maitrise de son corps. Elle l’aide à acquérir la souplesse, l’adresse, mais aussi à vaincre la timidité et à reprendre confiance en soi. Aucune violence dans leur évolution, mais la recherché constante de l’équilibre, de la perfection du mouvement, de la beauté et de l’efficacité de l’enchainement avec un profond respect du partenaire.

Les enfants apprennent à dire «NON» à la drogue et d'autres influences négatives et de dire «OUI» à promouvoir les valeurs positives, la réalisation de bonnes notes et de maintenir des relations saines avec les amis, la famille et la communauté.



Qwan-Ki-Do pour les femmes:

Les entrainements réguliers assurent le développement harmonieux de tous les groupes musculaires, développe l’aisance gestuelle et motrice, aiguise les reflexes, et constitue une excellente gymnastique du corps. Les techniques défensives et offensives abordées selon leur capacité d’adaptation arment la pratiquante de reflexes pouvant se révéler très efficaces en cas de danger…

Les techniques de respiration et de relaxation enseignées procurent une sensation de détente, de bien être et de concentration.

Améliorer : Augmenter : Développer :
Coordination Perte de poids Confience en soi
Force Masse corporelle maigre Vigilance
Vitesse Tonus musculaire Force intérieure
Endurance Agilité Souplesse

Qwan-Ki-Do pour les les séniors

En raison de sa richesse technique, le Qwan Ki Do peut convenir également aux personnes d'âge mur. L'âge chronologique est un repère imprécis dans l'évaluation du vieillissement humain. Les divers critères habituellement retenus varient d'une personne à l'autre: l'aspect extérieur (attitude), l'involution dermique, l'involution physiologique.

Quant aux critères psycho-intellectuels, même si les capacités intellectuelles diminuent dès la trentaine, elles ne constituent certainement pas une référence concluante. De nombreuses personnes manifestent des dons exceptionnels pendant cette période. Les experts célèbres en arts martiaux ne se sont-ils pas révélés à un âge avancés? La sagesse n'est elle pas habituellement symbolisée par un patriarche?

Le Qwan Ki Do peut se pratiquer à tout âge. Seules, l'optique et l'intensité de l'entrainement peuvent varier. En raison de la fragilisation des tendons, des modifications cardio-respiratoires, le rythme de l'entrainement sera modéré et axé vers des efforts d'endurance. Seront privilégiées les techniques dites « souples » au sens noble du terme: Gymnastique douce ou psychocorporelle « Tâm Thê » pour le retour au calme, étude approfondie des enchainements nécessitant le contrôle de la respiration liée à des déplacements maîtrisés.

Seront proscrites toutes les techniques aériennes, acrobatiques et violentes. Dans tous les cas le pratiquant doit apprendre à modérer ses efforts et à connaître ses limites. Le cours non directif l'autorisera à doser son propre entraînement.


TU VE ou l'auto-défense
Dai Su CHÂU QUAN KY

C'est un ensemble de techniques conventionnelles qui consistent à mettre en difficulté une agression selon certaines applications et d'anéantir l'agresseur.

Ces techniques sont très diverses, selon chaque type d'agression, et nécessitent un entraînement rigoureux.

Maitriser une attaque, par ces techniques appropriées, n'est pas toujours évident, cela dépend non seulement de nos capacités physiques et techniques mais aussi de nos connaissances en l'auto-défense et de nos facultés psychiques; car l'agresseur pourra être un individu prêt à tout. Notre ultime décision de déployer nos connaissances doit être fulgurante et sans hésitation, toute réticence sera fatale pour notre sécurité.

Il faut éviter de considérer l'auto-défense, comme une combine,une astuce pour surprendre notre agresseur, bien au contraire, il ne faut jamais sous-estimer nos assaillants.
Car, même si la technique a été bien assimiler, on peut constater que dans chaque agression il y'a une diversité des réactions de l'agresseur qui modifiera ainsi la tactique, voire même la mettre en échec.

La connaissance des bases du QWAN KI DO est donc primordiale. Déployer une technique de l'auto-défense sans savoir placer correctement une technique de mains ou de pieds, d'esquive déplacements, semble indissociable à la réalité.

Cette réalite est avant tout, un ensemble incontournable de plusieurs axes, à savoir: la technique de l'auto-défense, la formation physique, mais aussi et surtout les techniques fondamentales qu'on pratique avec assiduité et persévérance.