Clin d’œil à la Biographie de Thày Phạm Xuân Tòng :

Au Vietnam de 1956 à 1967

Cet enfant au destin étonnant, PHẠM Xuân Tòng, a vu le jour en l’an grâce 1947 dans un modeste village de Bông Hai, province de Ninh Binh au Nord ViêtNam.

En 1956 à l’âge de 9 ans, il croisa sur le chemin de la vie un grand Maître Chinois de l’ethnie des Hakkas au noble nom de CHÂU Quan Kỳ, qui dans l’esprit de la courante philosophie de Lão Tử « le  Ðạo », lui a appris à « voir avec l’esprit, sans ne voit qu’avec les yeux ». Lui léguant par là même, plus tard, un immense savoir, tant dans le domaine des arts martiaux ( ShaoLin E Mei Paï, Tang Lang Nan Paï) que dans celui de la médecine traditionnelle Sino vietnamienne, Tâm Thể, Khí Công, puis Nội Công (culture de l’énergie interne), Tẩm Quât « massage », Tầm Huyệt Ðạo « digipuncture »).

La tradition familiale vietnamienne des PHAM, a légué au jeune PHAM Xuân Tong, âgé alors de 14 ans, par son grand-oncle PHAM Trú, les techniques incontestables de Võ Quảng Bình, l’héritage de son réputé arrière Grand Père « Cai Miêng ». Avec l’autorisation de son Maître, et profitant d’être membre de la Fédération Vietnamienne de Boxe Libre « Tổng Cuộc Quyền Thuật Việt Nam » le jeune PHAM Xuân Tong a su également s’enrichir dans les techniques vietnamiennes des combats libres et de la lutte vietnamienne « Vật », il a pu ainsi bénéficier les enseignements des amis et des Maîtres Phan Thành Sự, Long Hổ Hội, et Lê Văn Kiển.

Très doué pour les arts martiaux, dès l’âge de 16 ans, il a été confié la tâche d’être assistant du Grand Maître CHÂU Quan Kỳ. Il a participé en outre, dans plusieurs compétitions, et laissa ainsi derrière lui, des excellents palmarès sportifs. En suivant le sage conseil de son maître, il consacra par la suite tout son investissement personnel dans la voie de la médecine traditionnelle, et de l’enseignement de l’art martial…

Formation

1956 , Admis au temple Taoïste (district de Phú Nhuận – Sud Viêtnam) – disciple direct du Fondateur de l’Académie d’art martiaux « Nga Mi Hổ Hạc Trảo » . Il a été formé à la rigueur traditionnelle des arts martiaux par le Grand Maître Châu Quan Kỳ…


Etude au sein du Temple Taoïste sur les techniques de soins corporels « Trật Ðả Cốt Khoa » sur les trajets énergétiques « Nga Mi Khí Pháp » et celles de la respiration « Khí Công Ðiều Tức». Apprentissage au sein du temple pour être formateur de l’art martial.

Reçu de la transmission familiale de « Võ » et de la gymnastique traditionnelle du bien-être « Tâm Thể » 


1963 – 1966, Etudiant à l’Institut Vietnamienne de la médecine traditionnelle « Y Học Cổ Truyền »

Mission dans la jeunesse

(1964 – 1967), Assistant formateur auprès du Grand Maître Châu Quan Kỳ au sein de l’académie d’arts martiaux Nga Mi Hổ Hạc Trảo - Phú Nhuận – Sud Viêtnam.


(1964 – 1967) Formateur d’arts martiaux au Lycée technique Don Bosco – Gò Vấp.


(1965 – 1967) Formateur d’arts martiaux au Lycée Chân Phước Liêm.


(1963 – 1964) Participations et vainqueurs à plusieurs tournois de Combats libres – Tinh Võ Chợ Lớn.


(1965) Coupe Internationale de Combat libre à Kongpongcham – Cambodge


(1964 – 1965) Grands prix d’arts martiaux du Lycée technique Don Bosco – Gò Vấp.



En Occident à partir de 1968

Arrivé en Europe et particulièrement en France en 1968, pour parachever ses études supérieures. A partir de cette date, Maître PHAM Xuân Tong commença à promulguer l’art de son Maître. Sa qualité technique indéniable au travers son enseignement et ses prestations en public a attiré un grand nombre de pratiquants et sympathisants.

En quelques années il a réussir à réunir plus de 1200 pratiquants dans le sud de la France, ce qui témoigne sa notoriété dans un nouveau contexte d’un art martial méconnu de l’époque. Grâce à cette réputation, bientôt, d’autres Maîtres Vietnamiens en France et en Europe se rejoignirent à lui pour tenter de bâtir ensemble une structure qui clame l’existence d’une culture millénaire de l’art martial Vietnamien.

Plusieurs prestations en public aussi bien en France que dans d’autres capitales en Europe ont été couronnées de succès, les plus remarquables se sont déroulés aux Espaces Verts Pierre Cardin et à la salle Pleyel à Paris, nous étions en 1972.

Toujours en 1972, c’était à Limoges lors d’une réunion entre les Maîtres vietnamiens qu’ils ont décidé en un commun accord de fonder un mouvement d’art martial Vietnamien. Après plusieurs propositions concernant le générique de ce mouvement, c’était le terme VietVoDao qui a été retenu.

L’ensemble des Maîtres Fondateurs du mouvement VietVoDao ont décidé de confier à Maître PHẠM Xuân Tòng la fonction de Directeur Technique et de la mise en place d’un programme commun destiné à toutes les méthodes d’art martial Vietnamien au sein de la Fédération de VietVo Dao aussi bien sur les évaluations de grades à partir de la ceinture Noire, mais aussi sur celui des règlements d’arbitrage des compétitions. Le succès de son travail a été récompensé par plus de 5000 adhérents à la Fédération ! Par la suite, il a été désigné pour réaliser un premier manuscrit sur l’art martial vietnamien intitulé « Viet Vo Dao Kung Fu », édité par « Dan France -1972 ». Grâce aux efforts incessants de collaborations de tous ces Maîtres, la Fédération Française de Viet Vo Dao a reçu l’agrément du Ministère de la Jeunesse et des Sports de l’époque sous le N°87S54.

Après plusieurs années au service de causes communes, il ressent le besoin d’orienter ses efforts vers la mission que lui a confié son Maître et se résigne alors à démissionner de sa fonction fédérale.

Date de la fondation du Qwan Ki Do

C’était en 1981 dans le sud de la France, plus précisément à Toulon et quelques mois plus tard en Italie à Milan, l’art de son Maître CHÂU Quan Kỳ a été officiellement édifié.


Depuis cette date historique, la World Union Of Qwan Ki Doa fait l’école dans le monde, presque une trentaine de pays ont eu l’implantation de cet art. Vu les essors spectaculaires dû aux efforts considérables de son Fondateur Pham Xuân Tong, et de ses collaborateurs.

Stage de formation en été au Palais des Sports de la ville de Toulon - France

Le Viêtnam à l’heure de l’ouverture vers le monde, lui a réservé une grande récompense, celle de la reconnaissance de sa méthode mais surtout le témoignage de son incroyable travail.

Délégation venue du Vietnam lors du 4ème Championnat du monde de Qwan Ki Do en Roumanie en 2007

Debout de droite à Gauche Mr. Nguyên Manh Hung, Président de l’Univertsité « Hông Bàng » à Hô Chi Minh Ville (Vietnam) Mme et Monsieur Lê Manh Hung Ambassadeur du ViêtNam en Roumanie, Thày Pham Xuân Tong Mr. Lê Van Minh, Directeur des Sports de la Région de Binh Dinh, Maître Vinh et le représentant de presse de l’Ambassade du Viêtnam.

Diplôme et Spécificité

Diplôme d’Etat Supérieur de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport – DES JEP – France


Master Martial Art’s – Hông Bàng International University of Hô Chi Minh Ville – Viêtnam


Diplôme “Excelentia” du Centre National de Perfectionnement des Entraîneurs de la Roumanie (Members of the International Council for Coach Education).


Diplôme Master Expert of Martial Art & Close Combat by “International Bodyguard and Security Services Association”.


Certificat de Formateur sportif et art martial de la Police Municipale de Toulon – France

Activité annexe

Durant les années mouvementées vécues au Vietnam (1947/1968) avec toutes les circonstances et les coïncidences qui ont d’ailleurs l’endurci mais aussi enrichie. Toutes ces richesses qu’il a bénéficié à la fois dans l’art martial traditionnel, que dans l’art guerrier, que Maître PHAM Xuân Tong a su les mettre en évidence pour en faire de lui, une personnalité dans le Body-guard.

Durant 9 années (1976 à 1985), il était conseiller et formateur des agents de sécurité en collaboration avec l’entreprise CID Security à Toulon. A plusieurs reprises il a été sollicité pour assurer la sécurité des personnalités politiques, mais aussi des artistes de variétés dans la région du sud de la France (Var). Son travail a été très remarquable.

 

En 1981, il a été confié particulièrement, la protection rapprochée du Président Valéry Giscard D’Estaing, lors de sa tournée présidentielle dans la région de Toulon.

 

 

 

Pendant plus de 16 ans (1985 à 2001), dans l’exercice de sa fonction d’Educateur Territorial des activités Physiques et sportives, il a été confié la tâche de la formation sportive et art martial de la Police Municipale de la Ville de Toulon.


En 1992, il a été invité d’honneur pour un séminaire de la formation de la « Special Mobil Force » à l’Ile Maurice (l’Océan Indien), par le Chef d’état-major de l’Ile, le Colonel Dayal.

Au cours de 4 années (1992 à 1996), il a été conseiller dans la formation de la protection rapprochée du DEFI « Détection, Entraînement, Formation, Intervention », en associant avec Mr. Philippe LEGORJUS (illustre personnalité en France, ancien Commandant de la GIGN « Groupe d’intervention de la Gendarmerie Nationale »).


En 1996, il a été sollicité comme conseiller et Expert en art martial et du Close Combat auprès de l’Organisation IBSSA (International BodyGuard and Service Security Association…).

Reconnaissance et notoriété

En 1980, le Conseil des Maîtres de l’International VietVo Dao a exceptionnellement élevé le Maître PHAM Xuân Tong au grade de 7ème Dang, il est alors âgé à peine 35 ans. C’était le Président de la Fédération Française de VietVo Dao (Fédération agréé à l’époque par le Ministère des Sports Français) qui lui a remis officiellement cette distinction.

Entouré du Président de la Fédération Roumaine des Arts Martiaux Soke Florentine Marinescu et du Président de la World Jujitsu Federation Soke G.S. Bertoletti

Il est certes, d’une telle évaluation de grade justifie toute estime, toute considération que le Conseil des Maîtres de l’époque a réservée à Maître PHAM Xuân Tong. Cependant Maître PHAM Xuân Tong a toujours clamé que cette reconnaissance il la doit d’abord à son Maître, la raison pour laquelle il ne porte que la ceinture décerné par Maître Châu Quan Ky depuis qu’il a quitté le Vietnam.

Toutefois, très sensible par les considérations et les distinctions de grade décernées par les différents organismes nationaux dans le monde, il tient à rendre hommage à leur égard.


Expert fédéral et Ceinture Noire 8ème Dan des Arts Martiaux Vietnamiens, décernée par la Commission Nationale C.S.D.G.E. – Fédération Française de Karate et Disciplines Associées.

 

Ceinture Noire 10ème Dang, par « National Sport Agency Romania ».

Ceinture Noire 10ème Dang et Fondateur du Qwan Ki Do – par “Intergovernmental Organization of the State – Department for the Affair of Tourisme, Spectacle and Sport”.

Ceinture Noire 10ème Dang, Conseiller permanent de la Fédération Roumaine des Arts Martiaux.

Personnalité dans le monde des arts martiaux

Le Maître PHAM Xuân Tong, est auteur de plusieurs livres sur les arts martiaux Sino-vietnamiens en Europe et membre de la Société des Gens de Lettres de France.

Tournage du Film FR3 - 1975

En 1975, Il a été sélectionné par la Production Christiane Maréchal de la Télévision Française FR3 Marseille pour assurer le rôle principal dans les deux films : Fureur et Sagesse – Le Temple des 4 Dragons, qui ont eu un grand succès à cette époque.

En Mars 1982, Il a reçu la médaille d’Argent de l’Ordre de l’Etoile Civique National.

En Août 1982, en effectuant des démonstrations d’arts martiaux au profit des œuvres caritatives, il a obtenu le Grand Prix humanitaire de France.

En février 1984, il a été admis comme membre de l’Académie des Sciences de Rome.

En mai 1986, en participant au Rencontre des Grands Maîtres d’arts martiaux à Manaus au Brésil il a décroché le Grand Prix « Best Master Martial Art » - Amazonas – Brésil.

Diplôme remis par le Président du Comité Olympique National de la Roumanie Monsieur Octavian Morariu

En juin 1994, il a été cité en qualité d’un des plus hauts dignitaires et l’un des prestigieux hauts gradés par l’Administration des sports et par la Fédération des arts martiaux de Hà Nôi – Viêtnam.

En novembre 2000, pour récompenser sa contribution au développement des Arts martiaux en Italie, mais aussi dans le domaine de la détente et de la gestion du Stress par la Gymnastique Psycho Energétique « Tâm Thể Dưỡng Sanh », il a décroché l’Oscar 2000 des Grands Maîtres d’arts martiaux à Milan en Italie.

En Mars 2005, suite à sa contribution pour le développement des Arts Martiaux au Gabon (Afrique) depuis 20 ans, en présence de la presse écrite et la Télévision Gabonaise, il a reçu de la main du Ministre chargé des Sports du Gabon, la médaille d’or du Ministère des Sports.

En Avril 2005, au Siège du Comité Olympique National de la Roumanie, il a obtenu la distinction « Excellence » remise par le Président du Comité Olympique National de la Roumanie.

Le 23 novembre 2007, il a été décerné le titre de « Samouraï of Peace » par le Respectable Order Of Knight

I.B.K.K.U. à Timisoara en Roumanie

Le 24 Novembre 2007, Soke Fumon TANAKA, fondateur de HANSHI KOBUDO, lui a décerné la distinction de “Official Member of Honorary Yudansya in Nippon Koden Fusi-Musokaï -Bushido Traditional ”.

Rarement décerné hors du Japon.

Le 6 Mars 2008, il a reçu la confirmation de la reconnaissance du QWAN KI DO comme discipline sportive universitaire enseignée au sein de l’Université « Alexandru Ioan Cuza » à Iasi en Roumanie 

En septembre 2009, Maître Pham Xuân Tong a été reçu comme « Membre du Conseil des Sages » du Fond International pour la Préservation des Arts Martiaux – FIPAM - Paris, France.

Professionnel

Il a été admis par concours au poste d’Educateur Territorial des Activités Physiques et Sportifs (ETAPS) à la mairie de Toulon au sud de la France, vers le début des années 80. Depuis cette admission, il a assumé avec ardeur ses animations sportives, du Baby Gym aux activités sportives diverses, de la musculation, des arts martiaux, de la gymnastique d’entretien (Fitness, Step one, Gym Volontaire…), de la Gymnastique Asiatique. Mais aussi des activités sportives dans les Zones urbaines prioritaires, ainsi que dans les Centres Multisports durant la période des vacances d’été. Toutes ces activités et les formations dans ces domaines ne font qu’enrichir ses expériences et son savoir faire.

Il a reçu la médaille d’argent du Travail, remise par le Sénateur Maire de Toulon, Secrétaire d’état à l’Aménagement du Territoire, après plus de vingt ans au service de la Ville.


A 65 ans, il a pris sa retraite bien méritée au niveau professionnel et a laissé derrière lui 32 ans de carrière ETAPS au sein de l’administration territoriale Française. A présent il consacre entièrement ses activités à son noble art.

(Photo presse) : remise de médaille d’argent du travail par Le Sénateur Maire de Toulon, Secrétaire d’état à l’Aménagement du Territoire

Et récemment…

Thày PHẠM Xuân Tòng, invité d’honneur au World Combat Games - Sportaccord

à Saint Petersbourg en Russie

Le Sportaccord

SPORTACCORD est une nouvelle appellation à la place de celle de l’AGFIS ou GAISF (General Association of International Sports Federation). C’est une organisation mondiale des Sports placé sous le patronage de la CIO, elle regroupe à la fois des disciplines Olympiques mais également des fédérations sportives internationales qui ne sont pas dans le système olympique. Elle organise des « Jeux ou Games » au niveau intercontinental ou mondial.


Naissance de : World Combat Games

Vu le nombre impressionnant de personnes pratiquants des arts martiaux dans le monde, rien qu’au niveau de SPORTACCORD par exemple, qui compte déjà 13 disciplines d’arts martiaux à savoir : Aïkido, Boxe, Judo, Jujitsu, Karate, Kendo, Kickboxing,Lutte, Muaythai, Sambo, Sumo, Taekwondo et Wushu. Les dirigeants de ces disciplines ont compris la représentativité des arts martiaux et des sports de combats dans le monde d’aujourd’hui, ensemble, ils ont procédé à la mise en place la première édition des Jeux Mondiaux d’arts martiaux et de sports de combat, intitulé « WORLD COMBAT GAMES » qui a eu lieu du 27 août au 04 septembre 2010 à Pékin, en Chine. Un succès incontestable lors de cette première édition avec plus de mille athlètes participants dans ce WORLD COMBAT GAMES. Plus tard, d’autres disciplines telles que l’Escrime et la Savate-Boxe Française ont rejoint ce grand mouvement.

La deuxième édition de ce grand jeu mondial « WORLD COMBAT GAMES » vient d’être organisé en Russie à Saint Petersbourg du 18 au 26 octobre 2013. Plus de 3000 athlètes et 120 nations ont répondus présents à cette grande manifestation mondiale.

Pour donner une belle image à la tradition et aux valeurs ancestrales des arts martiaux, lors de la cérémonie d’ouverture du 18 octobre 2013, le Comité d’organisation, sous l’autorité de Monsieur Marius L.VIZER, Président de SPORTACCORD (également Président de la Fédération Internationale de Judo) a convié la présence de quelques personnalités remarquables de différentes disciplines d’arts martiaux et de sports de combat.

 

Thày PHAM Xuân Tong : Invité d’honneur au Sportaccord World Combat Games

Le Président de SPORTACCORD Monsieur Marius L.VIZER

et Thày Chưởng Môn PHẠM Xuân Tòng

Devant la mascotte du WORLCOMBAT GAMES, Thày PHAM Xuân Tong, Kancho Florentine MARINESCU, entourés de Su Truong VISMARA et de Minh Su COVACI

Thày PHAM Xuân Tong a été figuré parmi ces invités d’honneurs. C’est une marque de distinction et de reconnaissance au niveau mondial que SPORTACCORD a bien voulu lui réservé, outre en sa qualité de fondateur de la méthode QWAN KI DO qui regroupe actuellement d’une trentaine nations dans le monde, il est également considéré comme un dernier des Grands

Maîtres vietnamiens vivant, en activité, qui a fondé en occident avec d’autres maîtres compatriotes, le premier mouvement d’arts martiaux indochinois dans les années 70 sous le générique de Viet Vo Dao.

 

Soirée de Cérémonie d’ouverture World Combat Gamesdu 18 octobre 2013

Discours de bienvenue par Le Président de la Russie Vladimir POUTINE

Allocution du Président de SPORTACCORD Monsieur Marius L.VIZER, lors de la cérémonie d’ouverture de la 2ème édition de : World Combat Games

Cérémonie de la levée du drapeau de la Russie par l’armée Russe

Entremêlée des démonstrations d’arts martiaux,

la danse du Ballet Russe

Thày PHAM Xuân Tong, Kancho Florentine MARINESCU, entourés de Su Truong VISMARA et de Minh Su COVACI

lors de la soirée cérémonie d’ouverture.

De gauche à droite : Kancho Florentine MARINESCU,

Thày PHAM Xuân Tong, Et Mr. Antonio ESPINÓS ORTUETA,

Président de la Fédération Internationale de Karate

Thày PHAM Xuân Tong, Kancho Florentine MARINESCU au côté des représentants de la Fédération Internationale d’Aikido et de la Fédération Internationale de MuayThai.

Le Qwan Ki Do tient à remercier Monsieur Vlad MARINESCU, Directeur de SPORTACCORD, qui, grâce à sa gentillesse et à son soutient, a permis à l’équipe QWAN KI DO d’être présent à cette Grande Manifestation Mondiale de Sportaccord World Combat Games.