Les organisations mondiales du Qwan Ki Do :

L’organisation à travers le monde

Le Qwan Ki Do étant un art martial moderne basé sur des connaissances issues de traditions séculaires, sa bonne diffusion et son enseignement nécessitent des structures contemporaines adaptées à l’échelle de son rayonnement.

Dès 1981 Thày Phạm Xuân Tong, fondateur de la discipline qu’est le Qwan Ki Do, épaulé par l’ensemble des responsables nationaux, a édifié une organisation internationale vouée au développement de cette méthode. Cette organisation a été déclarée à Milan, en Italie, sous le numéro notarial n°93341 et sous l’appellation générique de « World Union of Qwan Ki Do ».

Récemment, suite au développement et aux succès qu’ont rencontré les différentes compétitions de Qwan Ki Do, aussi bien à un niveau continental que mondial, il est apparu nécessaire de créer une fédération internationale dédiée exclusivement à la dimension sportive du Qwan Ki Do. Cette fédération constitue une composante à part entière de la « World Union of Qwan Ki Do ».

Lors de l’assemblée générale du mois d’août 2012 ayant eu lieu au Palais des sports de Toulon, en France, a été voté à l’unanimité la création de cette fédération, connue sous le nom d’ « International Qwan Ki Do Federation And Associated Disciplines » dont le siège social est situé à Wettingen, en Suisse. Cette fédération internationale a pour mission d’organiser, contrôler et coordonner toutes les activités compétitives du Qwan Ki Do au niveau international, continental, et mondial. Elle joue en quelque sorte un rôle de vitrine dans les activités de représentation au niveau international.

La structure mère, International Qwan Ki Do Federation, quant à elle, continue à promouvoir les valeurs et l’aspect pratique de l’art martial. Elle représente, préserve, coordonne, dirige et contrôle toutes les activités techniques de la méthode Qwan Ki Do, aussi bien sur le plan de l’évaluation des grades, que celle de la programmation, de l’éthique, ou de la formation (stages, démonstrations, conférences, publications…).

Ces deux organisations sont en fait chapeautées par une équipe identique de dirigeants, ce qui garanti une homogénéité dans les prises de décisions, étant bien entendu que l’objectif est de promouvoir le Qwan Ki Do dans sa globalité et non de favoriser seulement un de ses aspects.

On retrouve à travers cette structure duale une illustration des enseignements profonds qui constituent le socle de la discipline en faisant référence au principe du Đạo ou Do.

Selon le concept la complémentarité et l’exclusivité de chacune des organisations peuvent être interprétées de la manière suivante :

  • La World Union of Qwan Ki Do constitue l’âme, l’essence de cette méthode, et évoque l’aspect Âm ou Yin (pôle négatif).

  • L’International Qwan Ki Do Federation And Associated Disciplines constitue l’armature, en quelque sorte l’outil employé par cette discipline, et représente ainsi l’aspect Dương ou Yang  (pôle positif).

Selon la vision propre à la philosophie Taoïste, ces deux aspects sont les composants du Đạo ou Do, lequel résulte de la combinaison du Âm et du Dương.

Âm + Dương = Đạo

En d’autres termes, ces deux organisations citées ci-dessus ne sont autre que les éléments permettant d’assurer la pérennité et la transmission d’un art ancien sous une forme contemporaine et moderne. Le Qwan Ki Do résultant d’un équilibre entre force et souplesse, entre vitesse et puissance, entre tradition et modernité, entre action et sagesse, et qui sont tout autant de concepts que l’on retrouve dans la dimension technique que dans l’organisation administrative, tant à l’échelle du microcosme qu’à celle du macrocosme.

Les objectivités dans le monde

La World Union Of Qwan Ki Do et L’international Qwan Ki Do Federation sont des organismes en charge d’un certain nombre d’objectifs définis selon des axes de travail clairement déterminés.

La vocation de ces organismes est en effet de contribuer à la promotion de la discipline que constitue le Qwan Ki Do, ainsi qu’à sa reconnaissance et à sa mise à portée du plus grand nombre.

Promotion du Qwan Ki Do

L’ensemble des efficaces structures techniques et administratives dont s’est doté les organismes internationaux, de même que la compétence des cadres qui la composent, la personnalité et les prestations techniques du Fondateur de la méthode Qwan Ki Do, Maître Phạm Xuân Tong, ont d’ores et déjà largement contribué à la promotion de cet art martial et se poursuivent de façon régulière.

Reconnaissance du Qwan Ki Do

Toutes les organisations nationales relevant de la méthode Qwan Ki Do sont déclarées conformément à la législation en vigueur de chaque pays auquel elles appartiennent.

La méthode Qwan Ki Do, fondée par Maître Phạm Xuân Tong, a en outre été officiellement reconnue à travers le monde par plusieurs instances telles que :

Accademia Delle Scienze di Roma (21/02/84).

Le Liên Đoàn Võ Thuật Việt Nam de Hà Nôi - Fédération des écoles des Arts martiaux du Viêtnam à Hà Nôi (depuis 1990). 

La délégation permanente du Viêtnam auprès de l’UNESCO (Texte du 24/05/91) ;

International Parliament for the Safety and Peace – Department for the affair of tourism, spectacle and sport (23/06/2004).

L’université Hông Bàng de Hô Chi Minh City (Vietnam) – (04/10/2008). 

L’université roumaine Alexandru Ioan Cuza - Faculty of Physical Education and Sports (06/03/2008).

L’objectif du Sports pour tous au travers des compétitions de Qwan Ki Do dans le Monde.

La démarche sous-jacente des Organismes Internationaux du Qwan Ki Do, a toujours été de populariser et de promouvoir l’art et la culture vietnamienne à travers l’art martial.

Les séminaires, les stages, les conférences, ainsi que les cours de formations des instructeurs, des arbitres et des athlètes de haut niveau, sont régulièrement organisés. Il en est de même pour les examens d’évaluation des niveaux de grades des pratiquants qui ont eu lieu à chaque saison sportive selon un programme précisément établi.

Que ce soit par des rencontres au niveau local entre pratiquants ou des compétitions officielles, tant sur le plan national qu’international, l’ensemble de ces activités a contribué à la promotion des activités physiques que le Qwan Ki Do peut proposer dans le monde.

Sport pour tous et tous pour le Sport

L’originalité dans l’organisation de ces compétitions officielles, réside notamment dans la tenue de « Championnats par Club ». Les « Championnats par Club » permettent une large participation des pratiquants au niveau des associations et des structures les plus basiques. Ils offrent aux nations qui n’ont pas suffisamment de moyens économiques pour former et entretenir des athlètes de haut niveau, l’occasion de faire participer certains clubs de leur nation et offrent ainsi l’opportunité d’obtenir des récompenses et une reconnaissance au niveau international ou mondial. Avec cette forme de compétition, sorte de « Sport pour tous », cela constitue un atout majeur pour démocratiser l’activité sportive en faisant participer à des compétitions mondiales des sportifs qui ne pourraient pas en avoir l’occasion autrement.

Ces formes de rencontres depuis la création de cette méthode ont abouti à l’organisation de compétitions à dimensions internationales :

Championnats d’Afrique ;

Championnat Panaméricain ;

Championnats d’Europe ;

Championnats du Monde.

Pour mémoire, rappelons que plusieurs compétitions de niveau mondial ont eu lieu en différentes occasions :

Le premier Championnat du monde a eu lieu à Milan, en Italie en 1994 avec le concours de la C.O.N.I (Comitato Olimpico Nazionale Italiano) et de la Ville de Milan.

Le deuxième Championnat du monde a eu lieu en Côte d’Ivoire, à Abidjan en 1998 avec le concours du Ministère des Sports et le Comité Olympique.

Le troisième Championnat du monde s’est tenu à Berlin le 08 novembre 2003 avec les concours exceptionnels de la Direction des Sports de Berlin et de l’Ambassade du Viêtnam en Allemagne.

Le quatrième Championnat du monde s’est déroulé à Bucarest en Roumanie en novembre 2007, avec les parrainages de la Romania National Sport Agency, de la Fédération Roumaine des Arts Martiaux ainsi que celui de l’Ambassade du Vietnam en Roumanie.

Le cinquième Championnat du monde ayant eu lieu à Rabat (Maroc) en avril 2011 sous l'égide de la Fédération Royale marocaine de judo et d’arts martiaux, ainsi qu’avec le soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports.

Les organismes internationaux de Qwan Ki Do regroupent à l’heure actuelle plus d’une trentaine de pays à travers le monde (Europe – Afrique – Océan Indien – Caraïbes - Canada – U.S.A. – Amérique Latine) et possèdent dans ses rangs un effectif de l’ordre de plusieurs milliers de pratiquants de tout sexe et de tout âge, allant du débutant à l’athlète de haut niveau.

Le Qwan Ki Do, bien qu’issu d’un art de combat ancestral, se décline également en sport de manière à permettre aux pratiquants qui le souhaitent d’évaluer leurs compétences techniques, physiques et morales dans un cadre compétitif assurant au mieux leur intégrité.

L’une des préoccupations des cadres de l’organisation est de garantir la possibilité de participation pour le plus grand nombre, sinon pour tous, indépendamment de la nation d’origine ou des ressources des différentes fédérations. De cette manière le Qwan Ki Do entend ainsi promouvoir les valeurs universelles de loyauté, de respect, et de dépassement de soi véhiculées par l’esprit sportif.

Conclusion

Comme tous les Arts Martiaux traditionnels, le Qwan Ki Do est un art de vivre du corps et de l’esprit.

Son principe : Harmonie entre la force physique et l’énergie vitale.

Sa pratique est basée sur le concept : Santé – Sécurité – Qualité.

Cette pratique régulière développe des qualités permettant de progresser sur la voie de la Sérénité :

Đạo ou Do : But de cet art martial

L’œuvre gigantesque de cet art martial est dû à un travail acharné durant plusieurs décénies, par le Fondateur de cette discipline, Thày Phạm Xuân Tong, qui a su allier l’efficacité à la tradition.

Le Qwan Ki Do tient à rendre hommage à toutes les disciplines des arts martiaux dans le monde, car chaque discipline possède ses prores caractérsitiques qui en font la valeur et il ne faut en aucune manière, pour des raisons de commodités, les rattacher les unes aux autres. Ceci bien sur est convenable pour les esprits simples, mais il relève également de l’ignorance totale. C’est ainsi qu’il en résulte que :

Tous les arts martiaux sont bons, seuls les pratiquants peuvent être mauvais

Certes le Qwan Ki Do est né en occident, il puise ses racines au Vietnam, mais sa véritable patrie est le monde sans frontière de l’humanité